Archives de la catégorie ‘Ma chronique album du moment’

Tout d’abord, la pochette exterieure est très sympa mais l’interieur du livret j’aime pas…presque il me fait peur…(va savoir…)

 

musicalement, comme d’hab’, le combo bordelais (nord girondin je dirai si j’osais) assure grave!

un chouette album, voici pour les morceaux:

 

L’album s’ouvre sur l’   »Instru » mental très sympa avant de parler bolide et cons laids,

c’est le morceau  »Daniel » (un vieux truc) qui s’écoute à fond bien sùr.

Ensuite un morceaux plus doux, un hommage à nos morts qui donne son nom à cet objet:  »Repose En Paix »

Et ensuite le groupe nous emmène en HP  voir en prison (qui a dit pléonasme???) pour une  »Thérapie ».

 

Ensuite, il y’a le CLASSIQUE! L’INCONTOURNABLE! …. »CA(AAAAAAA)STEJA PO(OOOO)GO(OOOO) »(non merci, pas de  »L » à la fin!) et il n’a pas pris une ride même si maintenant c’est à Mériadeck que le dulles vous embarque après quelques coup de matraque (non,non, mais c’est pas obligé mais pour la rime).

 

Viens ensuite  »Cours Johnny »…là j’ai rien à dire…ça tape quoi…

Et encore un bon morcif très très sympa :  »Le Diable en rit encore »( Nazi fuck off!)

S’en suit une bonne reprise de Dutronc Jacques  »L’Opportuniste ».

L’avant dernier morceau  parle de  »Tanh » enfant de la guerre (si j’ai bien tout compris) vous donnera envie de sauter partout. (si j’ai bien tout compris)

 

L’album se clôture sur le fameux désormais presque hymne antifa (et dans le jingle 2016 de La Livraison d’Askatu)

 »Ma Haine »… Parce qu’elle est super belle comme cet album.

 

en commande 10 euros içi:

http://lenew2000.wix.com/harakiri#!boutique/exktx

nouvel album harakiri

 

 

Capture

Cette semaine j’ai acheter à mes oreilles le dernier (le premier vrai?) album d’Hara-Kiri -vieux groupe du 33.

et donc avant une prochaine livraison consacrée à ce combo girondin  et après écoute je n’ai rien à dire tellement la chose est impeccable. ou presque…En effet,

il est à regretter que:

-y’a pas tout les morceaux d’HK…j’aurais bien aimé y trouver des morceaux tels que  »Katin »,  »Daniel  »,  »Liberté »,  »17 ans », et le fameux hommage oublié  »Castèja Pogo »…

Ouais…Mais bon, je me console en me disant qu’ils seront peux être sur un prochain album ou dispo bientôt en mp3..

-Parfois, j’ai trouvé les paroles pas assez compréhensibles….mais parfois seulement.

Les Points positifs:

-Un albums, un vrai, avec 12 titres dedans, une vrai pochette.

-Une batterie qui claque et une basse qui slappe avec efficacité,

-Jean-Christophe au chant et ses acolytes aux choeurs.

-une énergie bien  »punk »,  qui fait du bien par où elle passe.

– »Crêve la vermine » en fin d’album

 

On retrouve sur cet album-que je vous conseille de vous procurer vivement-les 12 titres suivants:

1-Le condamné

2-Le Pen

3-Dans le cul

4-Vacances

5-Hara-Kiri

6-La trace

7-Comme des merdes

8-Kop

9-Tout à refaire

10-Indian

11-Troubadour

12-Crêve la vermine.

 

Procurez-vous d’urgence chez alternatif sound l’album d’ Hara-Kiri « tout a refaire » (punk bordeaux) première co production de l’asso 10 €+frais de port

Nouveau Maxi 2013 T.i.N.A. en écoute:

T.i.N.A. cover art
1.
2.
T.i.N.A. 02:54
3.
4.
Mon nom 04:29
5.

J’ai la violence de ceux qui n’ont plus rien…Ici et maintenant…’’

‘’Ici et maintenant ’’ est le titre qui ouvre ce maxi et le moins que l’on puisse dire c’est que ça envoi du bois !

La voix du chanteur et à l’image de la mélodie,  à peu près calme, puis énervée   pour s’assagir sur la fin du morceau et laisser la place d’une façon fluide au Titre qui donne son nom à l’album.

‘’Il n’existe pas d’alternative …et penser ne sert à rien…’’

‘’T.i.N.A.’’ est le titre qui donne donc son nom à l’album. ‘’T.i.NA.’’ signifiant ‘’ There is No Alternative’’ un slogan attribué à la Dame de Fer, le texte fait un sort aux ‘’idées’’ et nous  pouvons, surement, voir le peuple, la classe Ouvrière à peine dissimulé derrière ces ‘’Idées’’ qui ‘’…touchent les minimas sociaux, sont marginales..’’ et ‘’…Certaine ne votent pas, ne votent plus…sont dangereuses…’’ Bref ce morceaux, à la mélodie un poil énervé, balance avec ironie, peux être, des propos que la Margarett aurait aimés sans doutes…

‘’…Nous sommes le problème qui emmerde leurs solutions… » 

‘’Je vis la nuit’’ est le troisième morceau de cet album, le morceau le plus calme de l’album, un texte désabusé peux être (‘’…Je vis la nuit, l’esprit en bataille, adossé au mur de la casse sociale..’’), slammé surement. Mais qu’il est bon d’entendre ces maux-dits mots là, Slammés et passés au Gueuloir  de la vie, par cette voix que l’on devine fenêtre ouverte un horizon de possibles…

‘’…Mon nom ne sera jamais associé au(x) votre(s)…‘’

’Mon nom  ‘’, avant dernier morceau de ce 5 titres, démarre avec une longue intro, suivi par peu de texte, mais efficace ‘’…Mon nom ne sera jamais associé au(x) votre(s)…‘’

’…Il suffirait de fermer les yeux, encore aujourd’hui, pour devenir le pire si facilement….’’

’Fermer les yeux ‘’ ferme le maxi. Le titre est efficace…et la musique aussi…

En conclusion, que peut-on dire ???

Que le ‘’Bruit Qui Court’’ à encore, et pour ce troisième opus, visé et frappé juste.

De la poésie urbaine, du spoken word sur une musique entre …. ???..Rock-Rap-Punk-Jazz  qui donne un résultat parfois un peu sombre, lourd, mais qui est la marque de fabrique

De ‘’Bruit Qui Court’’ et c’est cela que l’on aime chez eux… Ce n’est pas, et c’est très loin de l’être, une vulgaire soupe musicale  pour rebelle pré(ou post)-pubère…

C’est de la Rage en galette, c’est de l’énergie qui communique avec toi, avec nous, de toute façons il est inutile de résister à l’envie d’écouter ‘’T.i.N.A’’…Il n’y’a pas d’alternative…