BLESSURES suivi de  » Le complexe du petit Camille sous la lune » et de  »Je veux me souvenir »

Publié: 7 février 2011 dans LES LIVRES D'ASKATU

SI VOUS VOULER VOUS PROCURER UN DE MES LIVRES JE VOUS PROPOSE DE ME LAISSER UN COM AFIN DE L4OPTENIR SANS PASSER PAR  LES INTERMEDIARES QUE SONT L’EDITEUR QUI S’EN METTRA MOINS DANS LES POCHES SI VOUS PASSER DIRECTEMENT PAR MOIcouverture du livre BLESSURES  suivi de  '' Le complexe du petit Camille sous la lune''   et de  ''Je veux me souvenir''

JB et Marie-Helene reviennent du CH de Pau où cette derniere avait rdv avec le medecin, en route il prennent un auto-stoppeur sylvain qui est accompagné par Laïka son chien ou plutôt sa Louve…en arrivant au village à Oloron STe Marie ils deposent Sylvain qui disparait dans les phares de la voiture……

Une fois rentrer chez eux JB va dans la cuisine preparer la Garbure …Pendant ce temps fernando est chez lui avec sa compagne. un homme séropositif au VIH et sa compagne s’engueule, Clément se tape un rail de Coke…

Blessures croisées et vies chahutées

14.00 €

Présentation du livre

PREFACE

Après « Le complexe de Camille sous la lune », sa

première autofiction, Askatu repart aux charbons pour

nous embarquer cette fois ci à bord d’un petit immeuble

aux pieds des Pyrénées, au coeur de la ville d’Oloron Ste

Marie, à quelques pas de la goutte d’eau qui fit un jour

déborder le gave d’Aspe…

D’étages en étages, il flashe ces instants tannés par le

destin, décoche ses flèches d’apache dans la chair fraîche de

ces tranches de vie à vif.

Sans détour ni retour, il déroule sur un tapis rouge et noir

les histoires croisées de ces personnages aux cicatrices

matricielles…

Sylvain, Punk apache en quête de sa bête de Père…

Claudine, l’amie à l’écoute, sur qui conter…

Fernando et ses parents Eulalia et Joan rescapés de

Franco…

Clément, pas toujours sur les bons rails…

Fatoumata et Moussa tiraillés entre SIDA et doux leurres

de l’exil…

Richard, el hijo de la Luna…

Lafourche et son vieux cabot…

Sans oublier JB et Marie Hélène, 2 coeurs sur la main…

Balancées entre rêve et dérive, entre regard des autres et

miroirs aux reflets trompeurs, parfois à contre courant,

toujours vibrantes, toutes ces vies reliées en pointillés, nous

titillent, et dessinent, de points de suture en points de

suspension,

une ligne de front sur laquelle est inscrit :

« Face aux maladies, aux racismes et aux fascismes de

tous ordres : ne lâchons rien ! »

Avec « Blessures », Askatu nous fait partager ces tronches

de vies, ces plaies à penser et nous invite dans un ultime

avertissement à ne pas oublier que « la vie et la liberté sont

des combats de tous les instants »…

Nicholas Loustalot

L’AUTEUR

Portrait de ASKATU (BERROUET YOHAN)Askatu,qui s’est vissé le béret comme on entre en religion, se construit au fil des ans, à travers ses coups de cœur et de gueule, sa liberté dont il arbore jusqu’au nom. Il fut la voix des jeudis soir sur Radio Oloron de novembre 2006 à décembre 2007, où sa « Livraison » hebdomadaire – à présent chaque mois sur le Net – faisait la part belle à la chanson engageante et engagée.

 

Délivre et moi avec Askatu: Hide PlayerPlay in PopupDownload

By thomas 9:26

Ah la belle émission! dans le même genre voici un lien direct pour telecharger grauitement 2 anciennes émissions d’Hélene avec askatu dans “Délivre et moi”: http://www.mediafire.com/?o7n47m3atm94n
et tant que nous y sommes voici un lien vers toutes les “livraisons d’Askatu”(chanson française et artistes engagés):
  1. http://www.mediafire.com/?l2f9k5ia6ef0z
    et un autres pour la “Baignoire d’askatu”(Opéra): http://www.mediafire.com/?lektfi2adzze6

    voila c’est tout…pour le moment..

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s